Peut-on marier le cumin et la coriandre ?

Dans le cadre de l’élaboration d’une recette, chaque continent possède son propre ingrédient secret, en fonction de son climat, ou de sa circonscription géographique. À part les épices habituelles comme le poivre et le piment d’Espelette, certains cuisiniers optent pour une version plus exotique pour ce qui est des épices. Découvrez pourquoi et comment le cumin et la coriandre peuvent ou non faire bon ménage.

Deux produits jugés incompatibles

À première vue, la coriandre et le cumin sont tous les deux des produits susceptibles d’apporter du goût aux plats. À titre de composant des plats typiquement orientaux, ils sont réputés pour relever la saveur des autres ingrédients, une fois mijotés dans la marmite. D’une part, la coriandre figure dans la catégorie des herbes aromatiques sur le plan culinaire. En Chine et dans les autres pays asiatiques, cette herbe est surnommée le persil chinois ou arabe. Le cumin quant à lui est un produit en forme de graine qui, une fois broyé, libère un arôme très particulier. Il est à signaler qu’en ce qui concerne le goût, ces deux produits sont complémentaires. Le vrai problème se situe sans doute au niveau de l’odeur. En effet, aussi bien le cumin que la coriandre possèdent une propriété très odorante. Par conséquent, opérer une combinaison des deux produits dans une même recette risque d’irriter les narines de quelques-uns. Néanmoins, il faut noter que cet inconvénient ne concerne pas tous les fins gourmets.

Dans les recettes atypiques

Pour les cuisiniers qui osent la création de recettes à partir de ces deux produits emblématiques. La gastronomie orientale offre tout un panel de possibilités, afin de donner vie à la créativité de tous, et de satisfaire les demandes des personnes qui ont envie de tenter l’expérience. Dans cette optique, la première option est la salade. Avec quelques gousses d’ail et du citron, une salade avec de la carotte, du cumin et de la coriandre, on peut faire sensation à table, en présence des convives. En guise de plat de résistance, le responsable de la cuisine peut jeter son dévolu sur la viande de bœuf avec du cumin et de la coriandre. Ici, l’idée est de tailler en brique la viande pour donner une forme géométrique lors du dressage. Enfin, pour les apéritifs entre amis devant un match, le cumin et la coriandre peuvent devenir la garniture du samoussa. Ce plat a son origine dans les iles de la Réunion.

Les apports énergétiques

À eux deux, ces deux épices sont capables de fournir les nutriments nécessaires pour garantir l’épanouissement du corps humain. En fait, les calories, les différentes vitamines et le fer et le magnésium sont présents dans ces produits. Certes, leurs proportions ne sont pas toujours les mêmes, mais avec des quantités équilibrées, ils peuvent créer une harmonie dans l’ensemble des plats.

Pourquoi faut-il arrêter de consommer du poivre moulu ?
Conseils d’utilisation du safran en cuisine